« Un petit voyage à Gênes » par Mathieu

Fin octobre s’est déroulé un des 3 tournois majeurs d’Italie d’ Old School: La Fishliver Oil Cup, le 28 octobre 2017.

http://fishliveroilcup.eu/

https://www.facebook.com/events/300895853657406/

Vendredi 27, 11h30, départ de la maison, RER puis un autre RER pour arriver à l’aéroport de Charles de Gaulle et rejoindre d’autres joueurs parisiens: Guillaume, Frédéric et Arnaud afin d’embarquer pour Gênes.
On profite du vol pour playtester un peu les decks.

IMG_0177

Arrivée à 17h30 à l’aéroport de gènes, les organisateurs viennent nous chercher direction la Lanterne pour le premier tournoi (phare de Gênes de 1128).

Quelques photos:

IMG_0179

IMG_0181

IMG_0185

 

IMG_0182

On arrive dans une ambiance détendue, bouteilles de vin et focaccia à l’huile nous attendent pendant les inscriptions et le pairing.

Le 1er tournoi se fait avec les règles Eternal Central, fallen empire autorisées, 4 strip mine ainsi que les rééditions avec la même illustration.
Il y a 36 joueurs inscrits pour cette première soirée.

http://fishliveroilcup.eu/cfn.html#lanterna

Je joue weenie white.

1er match contre Gordon Andersson blogueur de http://www.wak-wak.se
Il Mulligan jusqu’à 3 cartes lors du premier match, je gagne donc facilement la première manche mais je perds les deux suivantes. (1-2)

Second match contre un deck Meule et underworlds je perds 0-2, non sans l’avoir bien descendu lors du deuxième match, mais une fireball a raison de moi.

Troisième match contre un Stasis, je topdeck mes Disenchant à chaque fois, je gagne 2-0.

À ce moment là il commence à faire faim, les organisateurs prennent donc les choses en main et commandent des pizza/bières/coca pour tout le monde…un bon bordel bien géré de prises de commandes.

Quatrième match contre Marty Silenus aka Charlie oldschool de Chicago, je perd mais vraiment une super partie dans une ambiance franchement relaxe tout en discutant, avec des moments bien chauds pour lui. (0-2)

Il manque un match dans la soirée, impossible de me souvenir contre qui ni contre quel deck j’ai joué la cinquième manche.

Au classement, la team France ne fait pas sa fière, seul Timewalking est dans le top 8, il finira 5ème de ce tournoi.

https://timewalking.wordpress.com/2017/11/03/fishliver-oil-cup-finding-yourself-in-genova/

Au moins un qui sauve l’honneur de cette première soirée.

Le lieu qui nous accueille fermant à minuit, la fin du tournoi a lieu à notre hôtel (à 5mn à pieds), nous y allons donc pour faire le top 8 après avoir rangé les tables et chaises et pris quelques photos souvenirs.

Le top 8 a lieu dans la salle où aura lieu le main évent du lendemain. Les autres, nous finissons au bar à playtester en sirotant des bières.

Dodo à 3h.


Le lendemain second tournoi.

 

Il a donc lieu à l’hôtel, c’est bien pratique surtout que nos chambres sont juste à côté de la salle de jeu.
84 joueurs pour ce main event, pas mal de nationalités représentées.
Italiens en nombre, allemands, suédois, suisses, américains, russes, et français de ce que j’ai rencontré, mais potentiellement d’autres encore.
Les lots sont:
-Une bouteille d’huile d’olive (de luxe) pour le premier.
-Un Mox rubis unlim en tirage au sort entre tous les participants
-Une wrath of god Bêta pour le plus haut classé avec un deck Unpowered.

Mon deck:

IMG_0189

Le pairing est fait, c’est parti…

Premier match contre Yuri, le second de la veille. Face au deck Abyss/Su chi, je perds la première très vite et la deuxième dure 40mn.
Je miss play sur une Strip ou je casse Library au lieu de Maze, je perds après l’avoir descendu à 2 Pv au final.
Dommage car je pense que j’aurais pu gagner la seconde, mais on aurais fait draw et cela n’aurait pas changé grand chose pour la suite. (0-2)

IMG_0197

Second match contre white weenie, match miroir.
Je gagne le tos, ce qui m’avantage grandement, je déploie très vite et le surpasse.
De mémoire sur une des parties il sort son Preacher avant moi et me met bien la misère avant que je sorte un sword.
Sur cette game, je flippe mon premier chaos sur son Thunder Spirit (je ne l’avais jamais joué par avant, même il y a 20 ans), je gagne avec 2 Thunder et 2 croisade sur le board.
(2-1)

Troisième match contre Lorenzo je perds mais bonne partie enrichissante.
Je déploie vite et je lui mets quand même le doute, mais il joue 9 tours d’affilé grâce à Time Vault, ce qui fait qu’il joue 4 fois son Black lotus, 3 fois Timewalk et Trall, Timetwister…
Autant sur la première j’étais encore confiant, sur la deuxième partie dès qu’il a commencé à jouer 3 tours d’affilé, je concède et on en profite pour discuter un peu. (0-2)

IMG_0202

Quatrième match contre un Underworld/Meule, malgré bon nombre de créatures sur le board, je ne tire pas de Disenchant et je perds rapidement. (0-2)

Cinquième match contre RUG, match serré, une partie bien cool.
Mais je perds sur Ernham et Serendib que je ne peux pas gérer sans croisades sur le board. (1-2)

Les tours sont terminés, au classement je suis dans les abîmes…….dans les 70èmes sur 84.
Pas très glorieux tout de même.

Dans la team France, Guillaume termine dans les 16 premiers et Fred qui joue Unpow termine 18 ou 19ème.

Le tirage au sort pour le Mox a lieu avant le top 16, c’est un suisse qui le gagne en étant classé 59ème je crois.

Pendant le top 16, il se prépare un « spécial side event » organisé a l’arrache avec certains joueurs qui sont restés à l’hôtel.

Règles spéciales pour ce tournoi, l’orga nous donne 1 carte homemade, un free-timewalk à jouer une seule fois pendant tout le tournoi.
(A nous de choisir le bon moment)

IMG_0210

Le tournoi sera en élimination directe, un genre de top 16 en gros.

Il y a en lot un Berserk et un Plateau allemand.
J’offre un compteur de point de vie fait maison (Mishra’s Workshop) et Jason Schwartz offre un second Berserk.
On est 18 à faire le tournoi, il y aura donc un repêchage à chaque tour.

Il est décidé que le premier gagnera le compteur, le second le plateau allemand, et que les Berserk seront offert en tirage au sort sur les 18 concurrents entre certaines parties.
(Les lancés de dés sont épiques, lancés d’un bout à l’autre de la pièce avec Mateo qui court derrière en hurlant en italien).

Premier match contre un red burn. (2-0)
Je déploie bien et je le surpasse, je joue mon free timewalk dès le premier match mais ça me permet de gagner.

Encore une fois, la faim arrive, donc à nouveau on commande des pizza/bières/coca. (Heureusement on est qu’une vingtaine dans notre side side event)

Tirage au sort premier Berserk, c’est un italien qui le gagne (vu qu’il venait de se faire éliminer, il était bien content) et me le revend pour 30€, valable car il est quand même propre.
(Plus que les autres au trouver pour mon rg maintenant)

Second match contre Mateo de l’orga, il joue un RG, je déploie hyper vite et le tue à coup de Thunder Spirit/Croisade.
je gagne 2-1.

Match contre Richard (artefact control je crois) (0-2)
Rien a dire, le weenie sort mal et il prend vite le dessus malgré les dust to dust et divine offering qui font leur taf.
Je perds mais je suis repêché pour les demi-finales.

Tirage au sort pour le second Berserk, c’est Konstantine (le seul russe du tournoi) qui le gagne.

Demi finale contre Gordon Andersson que je retrouve après notre match de la veille.
Un match haletant, je perd sur Force de la nature et Craw würm, malgré une bonne gestion du match. (1-2)
Je le descend 3 fois à 7 où 8 pv, mais avec 4 swords…

Gordon gagne en finale et repart avec un compteur de pv « world champion 1997 ».

Je fini dans le dernier carré avec un white weenie qui est très bien sorti sur le dernier évent.

On fini à 3h du matin à débattre sur le format et les organisations d’évents avec Lorenzo, Dominico, Gordon et Marc lanigra.

Les nuits furent donc courtes, la fatigue de fait sentir mais nous jouons quand même un peu sur le vol du retour avant d’arriver sous le ciel couvert de Paris.

IMG_0295
The playmat!
lotus
Ou quand 20gr de carton valent autant qu’un appart…!!!!!

Ce fut une bien beau week end ou j’ai rencontré beaucoup de personnes très très cool, l’ambiance était tout ce que je souhaitais trouver dans ce format, détendue, amicale, on pourrait presque dire une ambiance de gentlemen.
Vraiment un grand merci à toute l’organisation italienne qui a grave assuré sur tous les tableaux, et à Gordon qui s’est tapé toute la diffusion streaming des tournois sur la chaîne de wak-wak, et à tous les joueurs en particuliers pour ces super moments.

 

Mat

IMG_0184

Publicités